Guiby – une odeur de souffre

le

Je marche dans la rue mal éclairée. Si je me retrouve ici, en début de matinée c’est à cause de ma mère. C’est elle qui m’a trouvé ce job d’étudiant. Baby-sitter pour un bébé de trois ans et demi ! Comment dire, je ne suis pas particulièrement heureuse de ce travail. J’ai une aversion totale pour les gosses. Je n’ai rien spécialement contre eux, c’est juste qu’ils sont casse-pieds, qu’ils puent et qu’ils sont des éternels insatisfaits.

Mais bon 50 euros pour juste garder un môme pendant une soirée, c’est bien payé pour ce que c’est. J’imagine que je devrais juste dire « Merci, maman ! »

Je sonne et un couple vient m’ouvrir la porte. Il me salue, me montre Guiby, leur fils, le frigo et la télécommande de la télévision. Il me laisse un morceau de papier avec leurs coordonnées au cas où il se passerait un pépin et partent.

Le petit monstre est déjà tranquillement en train de dormir dans son lit. J’allume la télévision et zappe de chaîne en chaîne jusqu’à en trouver une qui me plaise.

Je finis par m’endormir et c’est un bruit sourd qui me réveille. Paniquée et prise d’un élan d’adrénaline, je monte à l’étage les marches quatre à quatre. J’ouvre la porte de la chambre du petit et ce que j’aperçois me sidère.

Guiby le petit bébé de trois ans et demi, à califourchon sur l’appui de fenêtre.
-Guiby !

C’est la seule chose que j’arrive à dire. Le bébé se retourne et avant de sauter dit :
-Zut, la gardienne !

Je n’en reviens pas. Suis-je devenue folle ? Suis-je en train de rêver ? Ma montre connectée s’active et me signale que mon cœur bat anormalement vite, 150 battements par minute.

R-E-S-P-I-R-E ! Mais mon mantra ne me suffit pas et en moins de deux minutes je me retrouve dehors courant après un bébé qui semble suivre un rat.
-Guiby ! Guiby vient ici tout de suite, c’est un ordre.
-Sale gosse, pestais-je pour moi-même. Je hais les gosses !!!!!

Le bébé se retourne et s’arrête, le rat fait de même. Lorsque j’arrive à sa hauteur, je m’aperçois que Guiby est petit, c’est normal Camille, c’est un bébé !
-Guiby, veux-tu bien venir avec moi ?

J’hallucine ma parole. Je suis en train de parler à un bébé de trois ans et demi. Comme si il allait me répondre ! Je ne peux pas Camille, si je ne rattrape pas ce monstre, il va faire du mal à ma famille. Je dois aller le rechercher !

-Un… une minute… Tu parles.
-Tu parles aussi, c’est normal pour un humain !
-Oh mon dieu… Je nage en plein rêve !
-Écoute Camille, je dois aller chasser ce monstre.
-Guiby les monstres n’existent pas….

À ces mots un bruit sourd et gras se fait entendre derrière moi. Je me retourne et j’aperçois un énorme monstre poilu, noir, aux dimensions difformes.

Il ne me faut que quelques minutes pour sombrer dans le coma. Avant de m’assoupir, j’entends les paroles de Guiby.
-Je t’avais bien dit que les monstres existent !

Mon aventure livresque

Je ne suis pas une grande lectrice de BD, mis à part Cédric et Lou, je n’en lis pas beaucoup. Mais je dois l’avouer la couverture et le prix de cette bande dessinée on eu pitié de moi. J’avais envie de me changer les idées et de lire un texte sans prise de tête, drôle et rafraîchissant. Ce fut le cas avec Guiby.

L’histoire est fort intéressante et drôle. Bien qu’à mon avis, elle s’adresse à un public cible beaucoup plus jeune que moi, j’ai passé un agréable moment.

On vit les aventures de Guiby un bébé de trois ans et demi, qui un jour, alors qu’il dort, en a assez d’entendre les bruits du monstre qui se cache dans son placard. Il finit par le chasser de chez lui, mais un gentil rat lui annonce que ce n’est pas une bonne chose de l’avoir chassé. En effet, le monstre va revenir avec d’autres de ses camarades pour se venger sur sa famille et lui. Guiby, pris de terreur à l’idée que quelque chose arrive à ses parents, saute par-dessus la rambarde et part dans la nuit à la recherche du monstre.

Guiby est adorable. C’est un bébé extrêmement doué pour le parkour et pour la chasse aux monstres. Il est doté d’une gentille extrême et d’un bon fond. Il ne laisse personne dans le malheur, quel qu’il soit. Il protège ces amis au péril de sa vie. Il est doté d’un sang-froid hors du commun et d’une force remarquable. Bref, on devrait tous avoir un petit frère comme Guiby.

Le travail graphique est stupéfiant. Les dessins sont à la fois incroyablement réalistes et en mêmes temps fantaisistes. J’ai adoré tourner les pages et découvrir de nouveaux décors, de nouveaux monstres tous plus « beaux » les uns que les autres. Le travail graphique est à saluer d’une main de maître.

Je pense que même si je ne suis pas le public cible de cette BD, je lirais les tomes qui suivent parce que je suis tombée sous le charme des bébés, contrairement à Camille, qui selon moi, n’est pas prête à changer d’avis de suite sur les bébés. Je dis ça, je ne dis rien 😊

Bonne lecture à vous mes voyageurs, n’hésitez pas à me dire si cette lecture vous fait envie ou si vous l’avez déjà lu !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s