Lignées de Sophie Zimmermann

Reçu dans le cadre d’un service presse, ce livre est pour moi une véritable révélation. Focus sur un coup de coeur littéraire

– Ava je comprends, mais c’est dangereux quand même.

– J’ai besoin de savoir la vérité. Savoir si ma vie est bâtie sur un mensonge ou pas.

– Mais….

– Non Tina, ma décision est prise. C’est ma maison, mes règles, mes choix. Tu n’aurais jamais dû prendre connaissance de leur existence. Ellen a beugé je ne vois que ça.

– Et qu’est ce que tu crois que je vais aller dire aux Ordonneurs que tu héberges les personnes qui t’ont kidnappées et qui, de surcroît, sont censées être mort ! Bien sûr que non Ava, tu es mon amie !

– J’ai besoin de savoir Tina, tu comprends. J’ai l’impression que mon monde n’existe plus. Que tout ce que en quoi je croyais est une vaste blague.

A ces mots, la conversation tombe dans un mutisme déconcertant. Elle a pris sa décision et je la comprends plus que bien. Mais moi aussi, j’ai pris la mienne.

– Parfait, et bien alors moi aussi je vais t’aider. Conceptio nous voilà !

Mon aventure livresque

Que dire sur ce livre hormis le fait que cela a été un véritable coup de cœur. J’ai lu ce livre dans le cadre d’un service de presse et je suis heureuse que ce genre de relation auteur/blogueur existe parce que sans cela je passais à côté d’une pépite littéraire.

Avant de vous énumérer les différents points qui m’ont amené à un coup de cœur, voici un petit résumé du roman ligné de Sophie Zimmermann.

Ava est une ligneuse. Elle vit dans un monde bâti grâce à la fusion cellulaire définissant des Lignées d’individus aux caractéristiques particulières. Dans cette société, les émotions sont atténuées et les contacts avec autrui sont inexistants. Un équilibre semble régner entre les êtres humains. Cet idéal, Ava semble y croire jusqu’à ce qu’un jour en pleine séance de cours, des individus viennent la kidnapper.
Peu à peu, les illusions s’estompent. L’utopie n’est plus qu’une façade : un projet d’extermination est en marche et Ava va se retrouver embarquée dans une aventure pour assurer l’avenir de l’humanité.

Voilà voilà, faire le résumé….check !

Dans un premier temps, cette histoire m’a redonné goût aux dystopies. Après les Hunger Games, Divergente et j’en passe, j’en avais un peu marre de toutes ces histoires qui se ressemblent. Bien sûr, je suis parfaitement conscience que lorsqu’un courant marche, il est compréhensible de vouloir surfer sur la vague du phénomène. Mais il y a un moment dans la vie d’un lecteur ou trop c’est trop !
Mais en fait, globalement lorsqu’on y réfléchit, je ne sais même pas si on peut appeler cela une dystopie parce que somme toute, le monde a évolué d’une manière qui n’est pas si mauvaise. Je m’explique. Je ne suis pas en train de dire que n’être plus humain a du bon, mais en éliminant nos émotions, on arrive à accomplir de grandes choses. Néanmoins, et même si elle me porte souvent préjudice, je suis adepte de mes émotions à 100 % et je ne voudrais pour rien au monde les voir disparaître. Je les ai, je les garde. Vivre sans émotion est-ce vraiment vivre ? Est-ce vraiment exister ? Je pense que l’idée du monde de Sophie Zimmermann est une conception sur laquelle il serait intéressant de réfléchir parce que tout ce qui est dit n’est pas faux ni mauvais. À méditer !

Deuxième point, non négligeable. L’appelle de la science.
J’aime beaucoup la science (même si en physique j’étais une véritable buse !), mais en biologie et chimie je ne me débrouillais pas trop mal. Ce qui est remarquable dans cette œuvre, c’est le degré de crédibilité que nous offre l’auteur. Toutes les notions, les hypothèses, les procédés… Tout nous est minutieusement décrit, expliqué et à aucun moment nous ne sommes perdus. Car il faut bien que je me l’avoue, certains passages, dit purement « biologie », aurait pu parfois être compliqué à comprendre, mais l’auteur nous sort de son chapeau une explication claire et précise qui nous ramène vers le droit chemin de la lecture !

Qui dit crédibilité dite….Ben crédibilité ! Le monde de Lignée est parfaitement crédible, un monde futuriste tout ce qu’il y a de plus plausible. Des maisons intelligentes, des trajets rapides grâce à des moyens de transports innovants. Durant toute ma lecture, j’ai senti que l’autrice a bossé et creusé son sujet à fond, qu’elle a travaillé dur pour créer le monde le plus parfait et le plus réaliste qui soit et le travail à payer parce que le tour est réussi !

Changeons de cap et attaquons-nous aux personnages.

Ava Louise L est une ligneuse. Les ligneurs sont l’ensemble des scientifiques responsables de la reproduction et de l’étude génétique de l’humanité. Elle porte le même prénom que sa funeste mère, qui elle-même faisait le même métier. Elle enseigne à l’académie des ligneurs en plus de son travail principal. Elle semble mener une vie paisible et en accord avec l’idéal de vie adoptée dans le monde. Mais vous l’aurez compris sa vie bascule lorsqu’elle se fait kidnapper par un groupe d’intervention. Manque de bol pour elle, ce groupe s’est trompé de cible. Au lieu de kidnapper Ava, il aurait dû kidnapper sa mère qui malheureusement est morte. Mais grâce à cela, Ava va découvrir que sa mère, qu’elle vénérait tant, était mêlée à une affaire par très net Conceptio, une organisation qui décime des populations et qui fait des expériences sur un certains types d’individu, mais on ne sait rien de plus.
Voulant savoir la vérité, Ava va devoir passé outre les barrières de défenses qu’elle s’est créée et que le monde dans lequel elle évolue.  Elle va, en outre, apprendre les relations sociales et humaines du monde tel que nous le connaissons aujourd’hui, mais qui pour elle, remonte à plusieurs siècles ? Elle va d’ailleurs éprouver tout un tas d’émotion pour un dénommé Mathias, une des personnes qui l’a enlevée au début du livre. Elle va se lier d’amitié avec eux et se créer une nouvelle famille.
Le personnage d’Ava est un personnage que j’ai beaucoup apprécié de par son caractère de femme forte et déterminée. Malgré le fait que les relations et les démonstrations d’affections sont effacées dans l’idéal de vie, elle n’hésite pas à vouloir se mettre en danger pour sauver et aider sa bande d’amis. À aucun moment, elle ne refuse une mission, elle veut comprendre, savoir jusqu’où et pourquoi sa mère était impliquée dans ce projet.

Pour ce qui est des personnages secondaires, je me suis particulièrement attachée à Mathias et Axel qui sont deux personnages touchants. Axel est particulièrement haut en couleur. Néanmoins, tous ces personnages ont une identité et un caractère à part entière. On sait qui ils sont, ce qu’ils pensent, ce qu’ils veulent, leurs places concrètes dans l’histoire… Bref, ce ne sont pas des potiches !

Le méchant de l’ombre !
Conceptio est une organisation dont les motivations quant à leur agissement est très floues. Elles ne nous seront révélées seulement à la toute fin du roman de manière claire précise et incroyablement bien maîtrisée. Rien n’est fait dans la précipitation, tout est dans le détail et la minutie pour ne pas perdre le lecteur et pour que ce dernier savoure pleinement l’aventure qu’il a vécue tout au long de l’histoire.

En résumé, j’ai plus qu’adoré cette lecture, d’ailleurs j’ai remercié l’auteure, car grâce à Lignées, j’ai retrouvé goût à cette passion qui pendant un petit bout de temps, s’était envolée vers des terres lointaines. Ce livre est une mine d’or tant dans la narration que dans les messages que l’auteure tente de nous livrer. Une lecture 100% validée, chaudement recommandée !

Il vous donne envie ? Vous l’avez lu ? Dites-moi tout en commentaire ! Et comme toujours n’hésitez pas à liker, partager et à me suivre pour être toujours au courant de mes nouveaux articles.

À très vite les aventuriers et je vous souhaite pleins de bonnes lectures !

Pour acheter Lignées c’est par ici

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s